Retour aux nouvelles

Un avion vole grâce à de l'huile de friture

Du biocarburant à base d'huile de friture testé par la compagnie aérienne BRA

On connaissait le principe de l'huile de friture usagée qui remplace le carburant de certaines voitures diesel mais la, on passe un cap pour arriver dans les airs. En effet, l'huile possède une composition chimique proche du gasoil alors même qu'il n'y a ni besoin de raffinage ni de recyclage complexe. 

Un nouveau test en condition réel pour la conquête d'un carburant plus propre vient d'être effectué par la société suédoise BRA. Un ATR 72-600 vient tout juste de relier Stockolm a Umeå avec un mélange a composé à 45% d'huile de cuisson recyclée. Cette avion était déjà la Prius du ciel : structure légère, vitesse optimisée et moteur conçus pour les liaisons courtes. C'est la première fois qu'un ATR utilisait ce type de mélange.

 


Les forêts suedoises pleines de ressources

Cette liaison intervient alors que plusieurs recherches sont déjà en cours en Suède. L'idée serait à terme d'utiliser le maximum de carburants issues de différent type de bois. En effet, le pays est recouvert de forêts : 50% du territoire en est recouvert et 120 millions de mètres cubes de bois y poussent chaque année. Pour faire voler au biocarburant l'intégralité du trafic aérien intérieur seulement 2% de la croissance anuelle des forêts du pays suffiraient. 

Un objectif partagé par le constructeur

L'avionneur toulousain ATR, leader mondiale de l'aviation régionale, souhaite aujourd'hui aller plus loin dans sa démarche écologique (et économique). Elle propose d'ores et déjà un accompagnement de ses clients dans le recours aux substituts du kérozene. Elaboration de plan stratégique, certification, choix des carburants et des liaisons sont autant de solutions proposés afin de mettre en place des vols plus propres. «Aujourd'hui, le défi consiste à produire des biocarburants à grande échelle et à des prix abordables tout en évitant un impact négatif sur l'environnement et les matières premières» a précisé Christian Scherer, le président exécutif d'ATR. Le constructeur toulousain est la propriété à part égale d'Airbus et de l'italien Leonardo. Airbus avait également testé ce genre de vol. 

La concurrence n'est pas en reste

C'est loin d'être la première fois qu'un avion décolle avec du biocarburant dans les veines. Déjà en 2009, le groupe KLM faisait voler un Boeing 747 utilisant du biocarburant. Boeing quant à lui officialisait son premier vol avec 15% de "diesel vert" fabriqué en partie avec de l'huile de cuisson usagée. Air France avait testé en 2009 un bio kérozene remplissant à 50% le réservoir d'un avion effectuant la liaison Toulouse Paris avec des passagers. En 2015, les chinois d'Hainan Airlines faisaient voler un Boeing entre Shanghai et Pékin avec 100 passagers. L'avion était plein à 50% d'un biocarburant de Sinopec à base d’huile de cuisson collectée dans des restaurants chinois.

 

Partagez cet article