#notonmyflight : le cauchemar des compagnies !

Des passagers aériens alcoolisés, parfois agressifs, sont devenus le cauchemar des compagnies aériennes et du personnel navigant. Ces passagers indisciplinés sont à l’origine d’un hashtag : #notonmyflight.

« Toutes les 3 heures, un passager récalcitrant menace votre sécurité. Partagez si vous ne voulez pas voyagez avec eux ! #notonmyflight ».

C’est l’alerte lancée par l’ESEA (agence de l’Union européenne pour la sécurité aérienne) dans sa campagne en faveur d’une tolérance zéro pour les passagers récalcitrants.

Un sondage mené par l’IATA (association internationale du transport aérien), en 2015, révèle que les passagers récalcitrants sont une des principales inquiétudes du personnel de bord. Au même titre que les turbulences aériennes, ou autres problèmes techniques, les membres d’équipages doivent également faire face à des passagers redoutables.

Si l’année 2016 a connu une légère baisse du nombre d’incident à bord, ils représentaient encore, en 2015, un vol sur 1205.

zone duty free dans un aéroport

 

Comment se définit un comportement réfractaire ?


L’ESEA rémunère un ensemble de comportements considérés comme réfractaires et pouvant porter atteinte à la sécurité des passagers et, de manière générale, au bon déroulement d’un vol.
 

  • Une consommation abusive d’alcool, avant ou pendant le vol
  • L’usage de stupéfiants, mélangés (ou non) à de l’alcool, avant ou pendant le vol
  • Le refus de se plier aux instructions données par le personnel de bord
  • Un comportement physique et verbal violant
     

Toujours selon le sondage de l'IATA, si le nombre d’incidents « sérieux » a diminué entre 2015 et 2016, ce type de comportement représente toujours un nombre significatif d’imprévus à gérer.

En 2017, le top 3 des problèmes à bord représentait :

  • Non-conformité des règlements sur le tabagisme
  • Comportement trouble lié à la consommation d’alcool
  • Non-respect de toute autre règle de sécurité
     

=> Quelles sont les choses les plus bizarres que les stewards ont vues durant leur service ? Et cela a-t-il causé un retard de vol ?
 

En 2016, 9 837 incidents ont été reportés, soit un vol sur 1424. Et en 2018, on constatait à nouveau une hausse de 34% d’incidents par rapport à l’année précédente.

passagers aériens dans un avion

Victimes : quels sont vos droits ?


Si le nombre de passagers récalcitrants reste faible comparé au nombre de voyageurs, leurs comportements peuvent avoir des effets considérables sur la bonne opération de votre vol. Voyager devrait toujours être une expérience agréable et les clients, comme le personnel, ont le droit de voyager en toute sécurité.

=> Droits des passagers : Quels sont vos droits en tant que passager en dehors de l’UE ?


Chez Vol-Retardé il n’est pas rare de recevoir des demandes d’indemnisation à ce sujet.
 

De l’intervention obligatoire des forces de l’ordre ou du personnel de bord, cela entraîne bien souvent des retards, voire même des annulations de vols. Si ces événements sont souvent considérés comme « extraordinaires », nous étudions toujours avec la plus grande attention vos réclamations et questionnements à ce sujet.

Si vous rencontrez, ou avez rencontré cette situation sur l’un de vos vols, n'hésitez pas à solliciter nos avis d’experts, nous sommes là pour ça !

Vous pouvez dès maintenant vérifier gratuitement si vous avez droit à une indemnité :

 

➜ Vérifier maintenant

 

Ne manquez rien de l'actualité de l'aviation via nos pages Facebook et Twitter

 

Ce que nos clients pensent de Vol-Retardé