Voyages : Comment mieux supporter un vol long courrier ?

Imaginez faire un safari au Kenya, parcourir la Patagonie ou encore explorer le village des Hobbits en Nouvelle-Zélande. Pour se rendre dans tous ces lieux idylliques, il vous faudra passer de longues heures dans les airs.

Bien qu’il soit toujours excitant de prendre l’avion, les vols long-courriers peuvent vite virer au cauchemar si vous ne vous êtes pas préparé.e un minimum. C’est pourquoi on vous a concocté la liste de nos bonnes astuces de voyages.

Avec ces conseils et astuces, vous pourrez arriver à votre destination de vacances détendu et sans stress malgré la longue durée du voyage.

Bien choisir son siège

1. Bien choisir son siège

Pour obtenir les meilleurs sièges, vous devez vous enregistrer le plus tôt possible. De nombreuses compagnies aériennes ouvrent l'enregistrement en ligne entre 24 et 72 heures avant l’heure de départ.

Non seulement vous pourrez réserver votre emplacement idéal, mais cela vous permettra aussi d’éviter les longues files aux comptoirs d’enregistrement.

Il est primordial de bien sélectionner votre siège lors de vols long-courriers. Plutôt hublot ou allée ? L'avantage incontournable du siège côté hublot est de pouvoir s'appuyer contre la paroi de l'avion pour piquer un somme. Impossible de trouver le marchand de sable ? Vous pouvez toujours jouir de la vue et compter les nuages.

Cependant, si vous avez une petite vessie ou si vous désirez vous dégourdir les jambes de temps en temps (fortement recommandé pour les vols long-courriers), le siège côté couloir vous sera mieux adapté.

Le siège du milieu est évidemment celui à éviter. Avec un peu de chance, le siège restera libre et vous disposerez de plus d'espace lors de votre trajet.

 

2. Voyagez avec des vêtements confortables

Des vêtements confortables sont un must pendant les vols long-courriers. Évitez les pantalons slims ! Optez plutôt pour les vêtements amples, certes pas toujours sexy, mais ils ont fait leurs preuves. Ils vous éviteront surtout d'avoir des jambes enflées après le vol.

N’oubliez pas d’emporter plusieurs couches de vêtements En effet, les températures à bord peuvent fortement varier. Qu’y a-t-il de plus insupportable que d’avoir froid lors d’un vol de plusieurs heures ?

Afin d'éviter un torticolis ou un mal de gorge, pensez à emmener un foulard, l’air-co étant souvent régler au maximum. Enfin, pour finir, retirez vos chaussures et mettez vos chaussettes chaudes pour encore plus de confort.

 

3. Hydratez-vous !

Parce que l'air à bord est très sec et que nos muqueuses en souffrent, il est nécessaire de boire en quantité lors de vols long-courriers. Evitez le café et les boissons alcoolisées pendant le vol, car ils ne feront que vous déshydrater davantage.

Conseil pratique : Ne jetez pas votre bouteille lors du contrôle de sécurité, videz-la et remplissez-la à nouveau ensuite. De nombreux aéroports disposent de fontaines à eau.

 

=> 10 choses gratuites qu'on peut demander en avion !

 

Depuis le boom des vols long-courriers low-cost, il est fort probable que vous vous retrouviez dans un vol de plus de 7 heures (tel qu’un Paris – New York avec Norwegian) à bord duquel vous aurez aussi à payer pour l'eau.

 

4. Ayez toujours un encas à portée de main

Vérifiez au préalable si un repas est compris dans le prix du billet d’avion. Beaucoup de compagnies aériennes - et particulièrement, les low costs - considèrent les repas comme un extra. Pensez donc à emmener quelques collations.

Emmener des encas pour le vol

Si vous suivez un régime alimentaire particulier, vous pouvez, bien souvent, faire part de vos préférences ou restrictions alimentaires sur le site de la compagnie aérienne. Les parents peuvent également demander des menus spéciaux pour bébés ou enfants.

Les menus spéciaux étant généralement distribués en premier, vous obtiendrez votre nourriture avant même tous les autres passagers !

 

5. Reposez-vous durant le vol

Tentez de dormir le plus possible los votre vol long-courrier, votre corps vous en sera reconnaissant ! Cependant, pour contrer un vilain décalage horaire, vous devriez songer à ajuster votre rythme de sommeil et de repas à l'heure de votre destination dans l'avion.

 

=> Les 3 conseils essentiels pour voyager relax

 

Pensez aux boules quies et au masque de sommeil afin de vous éviter d’être dérangé par la lumière et le bruit à bord. N’oubliez pas un coussin pour votre nuque. Certes, il peut paraître ridicule, mais il vous évitera un mal de nuque et un réveil sur l’épaule de votre voisin.  

 

6. Songer à des divertissements à bord

Évitez de vous ennuyer à bord ! Pensez donc à télécharger sur votre smartphone ou votre tablette vos séries ou films Netflix ou autres.

Les podcasts sont à nouveau très à la mode. Un vol long-courrier est le moment idéal pour vous relaxer et vous cultiver.

divertissements à bord

 

Bien sûr, vous pouvez aussi profiter du temps de vol pour travailler ou organiser des rendez-vous lors de votre retour.

Un vol long-courrier est l'endroit idéal pour lire. Qu'il s'agisse de votre lecture de table de nuit laissée pour compte ou un guide de voyage pour planifier au mieux votre voyage.

 

7. Un vol long-courrier annulé, retardé ou surbooké vous donne droit à une indemnité

Un vol long-courrier est bien souvent pénible. Alors, imaginez subir une annulation ou un retard de vol ou être victime d’overbooking. Fort heureusement dans ces cas de figure, une réglementation européenne, CE 261/2004, vous donne droit à une indemnisation variant entre 250 et 600 €.

Le montant de la compensation dépend de la distance de votre vol. Ainsi, vous aurez droit à 600 € par passager pour un vol long-courrier de 3 500 km ou plus ! Il faudra, cependant, que votre retard soit supérieur à trois heures (à votre arrivée à votre destination finale).

 

=> Avion : qu'est-ce qui vous stresse le plus ?

 

Correspondance manquée ? Vous avez également droit à une indemnisation !

Si vous avez manqué votre vol de correspondance en raison d'un retard ou d'une annulation et que vous êtes arrivé.e à votre destination finale avec un retard supérieur à trois heures, vous pouvez réclamer une indemnisation. (Même en cas de correspondance ratée en dehors de l'UE).

Tout cela peut paraître compliqué. C’est pourquoi nous avons développé un outil vous permettant de vérifier gratuitement votre vol :

 

➜ Vérifier votre vol

 

Si vous souhaitez soumettre votre réclamation avec Vol-Retardé.fr, nous nous occuperons de poursuivre la compagnie aérienne pour obtenir votre indemnité. Mieux encore, notre commission de 25 % (TTC) du montant de l’indemnité ne s’applique uniquement qu’en cas victoire et elle couvre tous les frais juridiques que nous pourrions encourir.   

 

Ne manquez rien de l'actualité de l'aviation via nos pages Facebook et Twitter

 

Ce que nos clients pensent de Vol-Retardé