Vols perturbés : L’hiver est synonyme de perturbations de vols. Mais quels sont vos droits ?

Le manque de luminosité se fait sentir, il fait de plus en plus froid et on ressent ce petit coup de mou post Noël. Bref, on est en plein cœur de l’hiver ! En attendant des jours meilleurs, vous pouvez toujours fuir la grisaille et le froid ambiant en vous envolant vers des destinations paradisiaques.

Toutefois, ça n’est qu’on veut jouer les rabats joie, mais cette saison est synonyme de difficultés pour les aéroports. En effet, voici 4 causes de retard ou d’annulation susceptible de votre vol et on vous explique vos droits.

Vol retardé ou annulé pour mauvais conditions météorologiques

Bien qu’elle fasse le plus grand bonheur des petits, elle peut aussi se révéler être un vrai cauchemar pour les passagers, je vous parle évidemment de la neige !

Avion hiver neige

Même s'il a moins neigé ces dernières années que par le passé, des chutes de neige ou une fine couche de verglas sur le tarmac peuvent paralyser toutes les opérations aériennes. Et une tempête de neige entraîne presque systématiquement de nombreux retards et annulations de vols !

Selon le règlement de l'UE, les voyageurs ont droit à une indemnisation en cas d'annulation de vol ou de retard d'au moins 3 heures. Toutefois, l'exception à cette règle est l'existence d'une circonstance exceptionnelle, c’est-à-dire des circonstances indépendantes de la volonté de la compagnie aérienne.

Néanmoins, les passagers attendant leur vol à l'aéroport ont toujours des droits : la compagnie aérienne se doit de fournir une assistance aux passagers victimes d’un retard ou d’une annulation de vol. Notez, toutefois, que cette assistance n’est qu’obligatoire dans l’Union européenne ou lorsque vous voyagez avec une compagnie aérienne d’un des pays membres de l’UE.

Vous aurez ainsi droit à de la nourriture et des boissons après une période d'attente de deux heures. La compagnie aérienne devra vous assurer un accès vos emails et vous permettre de passer deux coups de téléphone. Si cela s’impose, la compagnie devra également vous loger à l’hôtel et organiser le transport jusqu’à cet hôtel et l’aéroport.

 

=> Intempéries : un avion peut-il se cracher lors d’un orage ?

 

Retard de vol dû au dégivrage

Tout comme les vitres de la voiture le matin, les ailes et le moteur de l’avion doivent aussi être dégivrés régulièrement lors de températures négatives. Il s'agit en fait d'une procédure standard, mais cette procédure prend un certain temps et elle entraîne bien souvent des retards qui affectent l’horaire de vols.

Ceci peut être vu, par certains, comme une circonstance exceptionnelle. Cependant, un arrêt de la cour de Frankfort est parvenue à une conclusion différente : "Le dégivrage et en particulier le délai d'attente associé ne constituent pas une circonstance extraordinaire (...)". La compagnie aérienne aurait dû tenir compte de la nécessité du dégivrage en hiver.

Dégivrage avion

Annulation de vol pour cause d’équipage malade

Tout comme nous, les membres de l'équipage à bord restent des êtres humains. Il peut donc arriver qu’ils tombent malade. Si aucun membre de remplacement n'est disponible, il se peut même que le vol doive être annulé ou que seulement un certain nombre de passagers ne soient pas admis à bord pour des raisons de sécurité.

Toutefois, ce n'est pas la faute des passagers et ce n'est pas non plus un événement imprévisible pour l'employeur, qui doit se préparer à de tels cas. Par conséquent, les passagers dont le vol est annulé pour cause de maladie de l'équipage ont également droit à une indemnisation conformément à la réglementation européenne.

 

Retard de vol dû à la présence d'animaux sur la piste

Et que se passe-t-il si le Père Noël se perd et que des rennes se retrouvent soudainement sur les pistes ? D’accord, on l’admet ce scénario n’est que peu probable.

Mais il arrive que des animaux perturbent le fonctionnement d'un aéroport. Le cas le plus commun est l'impact d'oiseau ; le volatile entre en collision avec les moteurs de l’appareil lors du décollage ou de l'atterrissage et peut les endommager gravement.

animaux sur  la piste d'atterrissage

Récemment, il y a eu un incident au Népal au cours duquel un avion n'a pas pu atterrir parce qu'une chèvre gambadait sur la piste d’atterrissage. L'avion a dû attendre 40 minutes dans les airs avant de pouvoir atterrir, car l'animal devait d'abord être emmené. En Alaska, ce fut un phoque qui a récemment bloqué la piste.

Donc, si un renne se perd sur la piste, cela peut entraîner des retards. Cependant, ces cas restent isolés et dans la plupart des cas, le délai n'est pas assez long pour donner lieu à une demande d'indemnisation. Il n'y a donc pas encore de réglementation à ce sujet.

En cas de retard ou d'annulation d'un vol, vous pouvez connaître le montant de l'indemnité à laquelle vous avez droit en seulement deux minutes, gratuitement et sans engagement, grâce à notre calculateur d'indemnité :

  

                                                ➜ Calculez le montant de votre indemnité