Avion : que fait un passager qui a trop chaud ?

Etre dans un avion n'est jamais très agréable certes, c'est pour partir en vacances mais faut bien avouer que les sièges sont loin d'être confortables et qu'il y fait soit trop froid, soit trop chaud. C'est d'ailleurs parce qu'il avait trop chaud qu'un passager a eu une idée un peu folle... 

Trop chaud dans l'avion, il ouvre l'issue de secours !

Avoir trop chaud n'est jamais agréable surtout quand on est dans un avion et que les passagers doivent attendre l'ouverture des portes pour pouvoir prendre l'air. Mais un passager chinois en a décidé autrement : souffrant de la chaleur dans l'appareil, il a décidé d'ouvrir une porte, sauf que cette porte était l'issue de secours de l'avion ! Et qui dit ouverture de secours, dit enclenchement automatique des toboggans ! Le passager semblait ignorer la gravité de son geste mais l'amende de 9000€ qu'il a écopé et la garde à vue de 15 jours lui rappeleront certainement à vie que les passagers ne peuvent pas ouvrir les installations aéronautiques sans autorisation des pilotes, hôtesses de l'air ou stewards. 

trop chaud un passager ouvre l'issue de secours de l'avion

Une indemnisation possible ?

Ce genre de situation n'arrive heureusement pas souvent, mais au cas où cela vous arrive lors d'un vol , Vol-Retardé a demandé à un avocat externe et indépendant si ce genre de situation pouvait donner droit à une indemnisation. L'avocat rappelle que les compagnies aériennes doivent indemniser les passagers en cas de vol retardé de plus de trois heures à l'arrivée et que le retard (ou l'annulation) doit être de la responsabilité du transporteur aérien. Ici, la responsabilité tient d'un passager et non de la compagnie aérienne donc si cette situation arrivait en Europe, l'indemnisation prévue par le Règlement européen ne serait sûrement pas possible. 

Vous n'avez sans doute pas connu de situation comme celle-ci, mais vous avez sûrement déjà eu un vol retardé, annulé ou surbooké. Si cela est le cas, n'hésitez pas à vérifier si votre vol vous donne droit à un dédommagement. En plus, en France le délai est de cinq ans à compter de la date du vol pour faire une réclamation et de recevoir un peu d'argent avant les vacances d'été !

A lire aussi : 

- Les trajets les plus populaires

- Avion : atterrissage d'urgence, quelle sont les 3 raisons les plus invraisemblables ?

L'aile ou la porte ?